Démission d’un lanceur d’alerte à la Conférence Nationale de Santé

Thomas Dietrich a démissionné avec fracas du secrétariat général de la Conférence nationale de santé, dénonçant dans sa lettre ouverte le fait que « la démocratie dans le domaine de la santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les politiques ». Ce terrible constat émanant d’un lanceur d’alerte haut fonctionnaire dans le domaine de la santé publique pose un problème éthique et déontolique chez nos décideurs

Dans sa lettre de démission, M. Dietrich fait état de pressions subies de la part du cabinet de la Ministre de la Santé, de baisses de dotations budgétaires pour son instance jugée trop indépendante…. un comble !

big-pharma